DécorationTravaux

5 astuce pour réduire vos dépenses d'aménagement intérieur

Une envie d’installer un filet d’habitation ou un claustra dans votre doux foyer ? De gros travaux sont alors à prévoir. Qui dit travaux, dit aussi coûts considérables qui peuvent rapidement dissuader de nombreux propriétaires.

Toutefois, sachez qu’il est tout à fait possible de concrétiser votre projet, même quand le devis excède votre budget. Que ce soit grâce à une subvention ou encore à du matériel qui ne coûte pas cher, ce ne sont pas les moyens pour réduire vos dépenses qui manquent.

Faire appel au prêt travaux pour diminuer les coûts

Si vous ne savez pas ce que c’est, il s’agit tout simplement d’une sorte de prêt à la consommation qui est réservée au financement des travaux de rénovation et de réhabilitation. Il s’adresse donc spécifiquement aux ménages qui ne disposent pas assez de fonds pour faire un aménagement intérieur. Il peut être accordé par des organismes prêteurs comme les banques et les agences de crédit. Toutefois, le montant que vous pouvez demander ne doit pas dépasser 75 000 euros.

Dans le cas où vous souhaitez chercher les meilleures offres pour ce prêt, sans l’aide d’un courtier, ayez le réflexe de faire une simulation de crédit immobilier. Non seulement cela vous aidera à déterminer le coût exact de votre futur aménagement, mais elle vous permettra aussi de choisir facilement l’emprunt travaux qui convient le mieux.

Bon à savoir : notez que l’utilisation d’un simulateur en ligne est entièrement gratuite et ne nécessite aucun engagement de votre part.

Utiliser des matériaux qui ne coûtent pas cher

Dans le cas où vous désirez faire quelques économies lors d’une rénovation intérieure, choisissez des produits de gamme inférieure. À titre d’exemple, vous pouvez opter pour un isolant, certes peu performant, mais qui est peu onéreux. Notez qu’il est possible de trouver quelquefois du matériel abordable, mais qui dispose tout de même d’une qualité moyenne, voire haute.

Un autre moyen de trouver du matériel bon marché est d’avoir recours à la récupération de matériaux. Il s’agit généralement de toute une famille de produits qui sont obtenus suite à une déconstruction. De ce fait, ils sont vendus à un prix très intéressant.

Partir à la recherche des différentes subventions pour le réaménagement

Saviez-vous qu’il est possible de recevoir des aides financières de la part d’un établissement public lorsque vous remplissez certaines conditions précises ? Par exemple, l’Agence nationale de l’habitat (ou Anah) peut attribuer une subvention pour toute rénovation de logements qui font plus de 15 ans. Si jamais vous comptez réhabiliter un immeuble historique, n’hésitez pas à vous adresser aux Bâtiments de France pour recevoir des fonds.

Réaliser les travaux vous-mêmes

Pour réduire amplement vos dépenses, vous pouvez ne pas faire appel à une main d’œuvre professionnelle. À la place, choisissez de faire les choses vous-mêmes. Quelques tâches telles que la peinture ou la finition de certains travaux ne requiert pas énormément de savoir-faire. Tout ce dont vous avez réellement besoin pour un réaménagement intérieur, c’est de temps, d’outils adaptés et de la volonté.

Astuce : si les activités à faire sont plutôt nombreuses et nécessitent un certain niveau d’effort, faites-vous aider par vos amis et/ou membres de votre famille.

Procéder à la négociation d’une ristourne

Lorsque vous faites la demande d’un devis auprès d’un artisan, négociez toujours le coût des travaux ainsi que celui des équipements s’y rapportant. Bien que vous ne puissiez pas nécessairement obtenir une ristourne de 50 %, vous pouvez accéder à une remise qui peut atteindre les 15 %, en fonction des tâches à réaliser.

Bon à savoir : durant la négociation, vérifiez la pertinence des produits ainsi que de la main d’œuvre à utiliser. Par exemple, demandez-vous s’il est réellement indispensable d’avoir autant d’ouvriers pour exécuter une tâche précise, ou encore s’il est préférable d’opter pour un échafaudage beaucoup moins cher.